La repro - s'y aventurer

La repro - s'y aventurer

S'AVENTURER DANS LA REPRODUCTION DU CHINCHILLA

Des règles, des risques, des responsabilités...
 

 

La reproduction du chinchilla est assurément une belle aventure mais les risques et problèmes sont extrêmement nombreux. Cette démarche doit être plus que réfléchie car la repro exige beaucoup de temps, d’attention, de la vigilance et une disponibilité constante et sans faille.

Si on a le moindre doute que l’on puisse gérer tout ceci, il ne faut pas se lancer. Encore une fois, prendre une décision irréfléchie et irraisonnée va indéniablement à l’encontre du travail des professionnels et du respect de la condition animale.

La repro n’est pas là pour satisfaire un petit caprice d’un propriétaire au détriment de la vie animale.

Si vous souhaitez tout de même vous lancer dans cette aventure, il est impératif de pouvoir gérer toutes les situations et il est indispensable de d’être en mesure de prévoir et de répondre à tous les points si dessous. N’oubliez as que vous avez en face de vous des être vivant qui ont besoin de soins spécifiques mais aussi de respect de leur espèce et surtout de leur devenir.

   
Il convient alors
 
de se poser des questions à 3 niveaux : sur les animaux / sur le matériel / sur les capacités à déceler et gérer tout problème de santé.

    

1. Les critères des animaux  

Mes animaux ont-t-ils tous, tous les critères nécessaires pour être des reproducteurs de qualité ?
(âge, poids, origines sur plusieurs générations, morphologie, caractère, fourrure de qualité..)      


o   avoir minimum 1 an afin de préserver la croissance de l’animal mais pas plus de 2 ans
 

o   le poids doit dépasser 550g surtout pour la femelle pour ne pas mettre en danger sa vie!!!!!
 

o   la morphologie doit être parfaite,  elle doit être massive (pas de museau allongé et d’animaux à la colonne vertébrale et aux flancs saillants)
 

o   des toutes petites oreilles rondes (pas des paraboles !)
 

o   pas de dos vouté, un animal voussé est un animal affaiblit ou malade du foie, ou pb génétique
 

o   pas de fur-chewing ou autre souci de comportement ou d’agressivité
 

o   avoir une qualité de fourrure impeccable (implantation, clarté, densité)
 

o   pas de souci fonctionnel (cardiaque, pulmonaire, hépatiques, rénaux…)
 

o   les origines sur plusieurs générations doivent être connues pour écarter tout risque de maladie héréditaire, problème génétique, présence de gène létal (velvet dans la lignée)... qui sont fatales et dégénèrent l’espèce
 

o   ne faire reproduire que des animaux provenant d’élevage
  

 

   2. Nécessitées matérielles
  

Est ce que je peux répondre à tous ces critères et assurer un environnement et un habitat adaptés aux besoins spécifiques de la reproduction ?

-  avoir plusieurs caisses pour séparer le mâle (pendant plusieurs mois) pour ne pas mettre en danger la femelle (et séparer le mâle 10 jours avant la mise bas minimum)
 

- avoir d'autres caisses pour séparer les bébés après le sevrage donc disposer d’un environnement suffisamment grand. Il est évidement inconcevable de laisser vivre toute la famille ensemble pour des raisons évidentes de consanguinité
 

- avoir une caisse adaptée et sécurisée pour la naissance (beaucoup ne changent pas de caisses et les petits passent à travers les barreaux, tombent ou reste coincés et meurent)
 

- il faut absolument peser les bébés tous les jours donc avoir le temps
 

- pouvoir répondre aux nécessités alimentaire dela femelle allaitantes. Lui assurer une nourriture spéciale pour mère allaitante et bébés, vitamines, friandises adaptées aux besoins
 

- obligatoirement connaître un vétérinaire spécialisé NAC à proximité (et surtout chinchilla) c'est indispensable car le chinchilla est complexe, et quand il faut faire une opération ou césarienne en urgence...

3. Problèmes de santé

 
   

Suis-je réellement capable de tout déceler et de ne pas mettre mes animaux en danger ?

Suis-je capable de réagir très rapidement et assumer toutes les conséquences liées aux nombreuses difficultés de la repro ?

 

 

-          savoir détecter la grossesse et la dater précisément
 

-          savoir déceler que le travail ne se passe pas bien et qu'il faut pratiquer une césarienne en urgence (par conséquent être présent)
 

-          déceler puis faire face à une infection utérine de la mère
 
 
-          faire face au décès de la mère et en déterminer la cause
 

-          déceler puis faire face en cas de prolapsus vaginal
 

-          être capable d'analyser le comportement de la femelle pour déceler tout problème

 
-          être capable de distinguer un bébé coincé à l'intérieur ou un placenta non expulsé
 

-          savoir réagir en cas de mort né
 

-          savoir réagir et déceler si la femelle n'a pas assez de lait et de prendre les mesures nécessaires de d’allaitement artificiel
 

-          être capable de biberonner JOUR ET NUIT toutes les 2 heures pendant 8 semaines
 

-          être capable de réagir en cas d'attaque de la mère envers ses bébés et déterminer la cause
 

-          savoir réagir en cas de malformation, de prolapsus rectal en prenant la décision qui s’impose...
 

-          savoir réagir si la mère tue ses petits et en déceler la raison (pour savoir si elle ne doit plus reproduire à l'avenir)
 

-          savoir détecter puis réagir s'il y a un problème lors du sevrage
 

-          que faire s’il y a problème pour réintroduire le mâle au bout de plusieurs mois ?
 

-          que faire des bébés par la suite sachant qu’ils sont séparés obligatoirement par sexe 
 

-          si la grossesse et la mise bas ont été difficile suis-je prêt à ne plus jamais remettre de mâle non castré à cette femelle ?
 

-
          
 suis-je prêt à prendre le risque de castrer mon mâle pour préserver ma femelle ?

-
         
Suis-je prêt à respecter une période de repos de plusieurs mois minimum pour garantir la santé de ma femelle ?