Génétique

Génétique

Quelques notions de génétique

 

Comme l’être humain, le chinchilla a des chromosomes. Sur chaque chromosome, on trouve plusieurs gènes. Le chinchilla compte 32 gènes. Un gène est toujours situé au même emplacement d’une même paire de chromosomes, d’un individu à l’autre. Chaque gène présente 2 allèles.



La génétique

La génétique c’est l’étude des gènes, c’est à dire la façon dont les différents traits sont transmis d’une génération à l’autre. Cette étude permet de déterminer le fonctionnement de ces gènes.



Le génotype

Il s'agit d'un terme utilisé dans la génétique de manière générale. Le génotype est l'ensemble des gènes d'un individu - visible ou non-, qui constituent son hérédité.



Le Phénotype

Un être vivant est caractérisé par son phénotype. Le phénotype c’est l’apparence (la couleur) visible du chinchilla, c'est-à-dire l’aspect que l’on observe.

 



Le gène

Un gène est un code pour une caractéristique physique. C’est en fait une séquence d’ADN que l’on retrouve dans toutes les cellules du corps.
Un gène possède plusieurs allèles qui codent les différentes couleurs. Ce sont eux qui vont déterminer la phénotype de l’animal.

Les chinchillas possèdent 2 copies d´un même gêne, l´un qui vient de la mère, l´autre du père mais qui n’ont pas forcément le même allèle.


Certains gènes sont dominants : ils seront visibles même s’ils sont hétérozygotes.
Certains sont récessifs : ils ne seront visibles que s’ils sont homozygotes. Donc si les 2 allèles s’expriment.

 


Le gène dominant ?

Si le chinchilla en compte un seul, cela suffit pour que la couleur s’exprime.
C’est par définition le gène le plus fort d’une paire c’est à dire qu’il va s’exprimer par rapport à l’autre.



Le gène récessif ?

Contrairement au dominant, c’est le gène le plus faible d’une paire. Ce gène ne peut donc s’exprimer qu’à l’état homozygote donc signifie que chacun des parents a transmis ce caractère récessif.



Hétérozygote, qu’est-ce que c’est ?

On dit qu'il est Hétérozygote lorsque l’animal possède 2 gènes différents dans son patrimoine génétique donc un gène dominant et un récessif.

Les gènes dominants cachent en fait la présence des gènes récessifs.
On parle ainsi de ‘porteur’, dans le cas du saphir par exemple (une mère saphir et un père standard donneront un bébé standard porteur du gène saphir)
Pour qu´un gène récessif (saphir par exemple) se voit, il faut que les 2 parents portent en eux ce gène, (dans notre exemple donc que le gène saphir du père et celui de la mère s’expriment tous deux)

 

 

 

 

 

 

 

 


Homozygote, qu’est-ce que c’est ?

Un chinchilla est dit homozygote quand il possède deux gènes identiques donc soit deux récessifs, soit deux dominants ce qui va permettre de déterminer sa couleur lors d’un croisement.
Les mutations telles que : Saphir, Afro Violet, angora, Lowe, Blue… sont dites récessives. Pour que le chinchilla soit de cette mutation, il faut la combinaison des 2 gènes récessifs. S'il n'a qu'un seul gène saphir par exemple, on dit qu'il est "porteur saphir", et dans ce cas sa couleur apparente est soit standard, beige, white, Ebony... et il est porteur du gène saphir.



Qu’est-ce qu’un gène létal ?

Un gène létal est un gène causant la mort prématuré de l’organisme le portant. Un animal peut très bien être porteur d’un gène létal sans aucun problème. Mais s’il y a reproduction de 2 animaux de ce type alors, les bébés reprennent de chacun des parents le gène létal, dans ce cas là, ils ne seront pas viables et il y a risque de mort utéro donc de septicémie pour la mère.

Cela concerne : les white (blancs) et les velvets (qu’ils soient blackk velvet, brown velvet…).

Tous ces chinchillas sont porteurs du gène létal à l’état hétérozygote, mais cela n’est pas grave puisque ce n’est que lorsque ce gène est à l’état homozygote que l’individu n’est pas viable. Ce gène létal est différent chez les blancs et chez les velvets. Il est donc tout à fait possible sans problème de croiser un chinchilla blanc avec un chinchilla velvet.

Mais on ne peut pas reproduire 2 chinchillas blancs ensemble, cela concerne toutes les mutations à base de white : qu’ils soient white mosaic, white velvet, white saphir, white violet… le mariage white+white est interdit !

Il en est de même pour les chinchillas velvet : 2 chinchillas qui présentent ce gène velvet ne peuvent reproduire, donc les mariages : brown velvet + white velvet ou beige velvet ou violet velvet… = interdit !

Lorsqu’une reproduction a lieu entre des chichis blancs ou des chichis velvets, la conséquence est que les bébés homozygotes qui ont donc reçus les 2 gènes létaux, meurent. La mort peut intervenir à différents stades du développement causant un risque grave pour la survie de la mère.