Environnement

Environnement

HABITAT

Un petit havre de paix..aménagé et sécurisé

 

Comme vous avez déjà pu le constater, le chinchilla est un rongeur bien particulier qui nécessite un habitat et un environnement sécurisés et adaptés à ses caractéristiques et ses besoins. 

      

La cage : grande, adaptée et facile à nettoyer
 
 

Le chinchilla est un sauteur et un grimpeur. Par conséquent il a besoin d’une cage qui répond à ses besoins. L’habitat du chinchilla doit être suffisamment haut (environ 1 m) et large et profond (au minimum 60 m de largeur et 60 cm de profondeur) afin que l’animal soit à l’aise. Une cage type volière convient parfaitement (lorsqu’il n’y a pas de bébés évidemment). Toutefois, il est nécessaire que la caisse soit aménagée d’étagères ou branches d’arbres non toxiques, disposées de façon à éviter les chutes.
 

La cage de l’animal devra être aérée et ne devra pas avoir de barreaux ou du grillage trop large car les chinchillas se faufilent partout et peuvent se blesser ! Il faut veiller à ce que se soit une cage sécurisée dont tous les éléments sont fixés bien solidement. D’autre part, faites bien attention au moyen de fermeture de la cage, car le chinchilla est un animal malin et débrouillard et si le système de verrouillage n’est pas assez efficace, il trouvera vite la faille et en profitera pour faire des sorties nocturnes ! La cage peut également être équipée d’un tiroir pour faciliter le nettoyage et la désinfection du fond de caisse. La cage est à nettoyer et à désinfecter une fois par semaine.

 

 Il faut être vigilent quant aux matériaux à utiliser pour construire une caisse à votre protégé. La structure peut tout à fait être faite de mélaminé ou MDF à condition que les parties pouvant être rongées soit recouvertes d’une protection métallique (baguettes aluminium par exemple).
 

En revanche pour les étagères ou branches d’arbre à disposer à l’intérieur de la caisse il existe des bois autorisés mais également des bois interdits.  

 

 

 

bois autorisés

bois interdits = toxiques

 

 

  • Quelques fruitiers :
             - noisetier
             - poirier
             - pommier 
             - mûrier

 

 

 

  • le saule

 

  • le pin non traité

 

  • le tremble

 

  • l'arbousier

 

  • l’érable

 

  • le frêne

 

  • l'orme

 

  • l'aubépine

 

  • le magnolia

 

  • le peuplier

 

  • les racines de pissenlits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le contre plaqué

 

  • Les bois contenant de la colle ou du tanin

 

  • Les bois résineux

 

  • Les bois traités ou peints

 

  • Les bois dits toxiques :
    - Bouleau
    - Cèdre
    - Chêne
    - Epicéa
    - Eucalyptus
    - Genévrier
    - Noyer
    - Réglisse
    - Sapin
    - Sureau
    - Tilleul

 

 

 

  • Les bois provenant d’arbres fruitiers :

 

  •  

 

Attention ! Les caisses à lapins ne conviennent absolument pas car ne sont pas suffisamment hautes. Le chinchilla a besoin de bouger mais aussi de faire fonctionner son transit. La caisse doit correspondre de part ses dimensions et les matériaux utilisés aux spécificités du chinchilla. Un système de verrouillage inefficace (simple loquet par exemple) ne suffira pas pour ces petits experts en serrurerie car une fois qu’ils auront trouvé l’astuce ils recommenceront encore et toujours.

  

 

 

 

 

 

 

  AMENAGEMENTS DE LA CAISSE
 

1. Accessoires d’alimentation

 

  

 

 

 

 

 

 

 

  • Pour les granulés : une écuelle en inox attachée au grillage et nettoyée régulièrement est préférable pour éviter de souiller les granulés.
     

    Pour distribuer la nourriture, préférez un système de mangeoire en inox basculant ou non ou en terre cuite, suffisamment lourd pour ne pas se renverser et placé de façon judicieuse loin du biberon. Mangeoire en inox directement accroché au système de la cage ou écuelle en terre cuite vous faciliteront l’entretien et la distribution des granulés. 
  •  
 

 

Mangeoire terre cuite - Orange


            
Attention aux petites gamelles peu solides qui se renversent facilement, votre compagnon aura vite trouvé ça drôle et la quantité de granulés souillés sera très importante, ce n’est pas bon pour l’hygiène de la caisse car des bactéries et autres moisissures peuvent se développer au contact des excréments et de la litière souillée. A éviter également, les écuelles en plastique qui seront très vite ravagées par l’animal et pourront lui causer de graves troubles digestifs. 

 

 

 

 

 

 

  • Pour le foin : un râtelier à foin métallique, situé loin de l’abreuvoir car pourrait devenir humide et contenir des moisissures. 
     

 

   Un système de support métallique extérieur à accrocher est nécessaire pour la distribution du foin. Facile d’utilisation et d’entretien, fiable et solide, il permettra de garantir à votre animal un foin toujours de qualité et surtout non humide et non souillé ce qui est indispensable pour sa santé. En effet, prolifération de bactéries et moisissures se développent rapidement et peuvent causer des ravages irréversibles tant digestifs que respiratoires.

 

  •  

 

 

     

       

 

 

 L’eau doit être distribuée à volonté et le chinchilla doit absolument en avoir à sa disposition et qui plus est lors des périodes estivales. Il est préférable d’utiliser un système avec un biberon. L’eau doit être fraîche, propre et inodore. De PH compris entre 6 et 7, l’eau nécessite d’être changée chaque jour afin d’éviter le développement de bactéries, d’algues microscopiques. L’eau ne doit pas contenir de nitrate et ne doit pas être trop minéralisée.
 
Quoi qu’il en soit le matériel utilisé doit être solide, suffisamment lourd, bien fixé et facilement accessible autant pour les chinchillas que pour vous afin de faciliter la manutention.  
 Biberon transparent


            

 

 

 Goupillon biberon X 2 - S  Bien qu’un biberon soit facile d’utilisation il ne faut pas oublier pour autant l’hygiène. Le matériel (tube et embout) doit être nettoyé soigneusement à l’eau chaude à l’aide d’une petite brosse ou goupillon car la saleté même si elle n’est pas visible est tenace et à terme néfaste pour l’animal.

 

 

    
Attention ! Il est très nettement préférable d’utiliser un système de type biberon. En effet, un bol d’eau n’est pas judicieux et pas pratique car l’animal peut le renverser sur lui (ce qui n’est pas bon du tout pour sa fourrure et sa peau) ou peut le déverser dans sa litière, ce qui provoque un développement rapide et prolifique de bactéries et moisissures. De plus, l’eau y est plus facilement souillée (poils, nourriture, déjections, copeaux…) ce qui peut provoquer de troubles digestifs graves

 

    

2. Accessoires d'hygiène

 

Le bain de terre ou bain de sable : un bain de sable ou terre à bain de bonne qualité à disposition chaque jour pendant une heure. Tamisez le sable une fois par semaine, et changez-le une fois par mois.       
 
Votre compagnon adore se rouler dans son sable et est très soucieux de sa propreté, et ce point d’hygiène est indispensable au bien être l’animal, si non, sa fourrure s’en ressent immédiatement.
     

Terre à bain chinchilla

     
Le sable utilisé doit être ni trop fin ni trop grossier, absorbant et de qualité pour permettre un bon nettoyage de la fourrure de l’animal. Tamisez le sable très régulièrement afin de retirer les éventuels excréments qui pourraient engendrer un développement de germes et de bactéries et qui seraient nocifs pour l’animal. 
    
  

 

 Bol inox pour bain de terre

 Il doit être placé chaque jour durant une heure dans un récipient adapté : bac à bain de sable en plastique ou métal,gamelle inox… Evitez de rester à côté pendant que l’animal se nettoie car il se fera un malin plaisir à en mettre partout… gare aux yeux !

 Bac à bain de terre - plastique


                

 

 

 Fungy Stop  En cas de mycoses, il faut mélanger à la terre à bain une pincée de fongy stop  Ce traitement à base de souffre micronisé ne convient pas en présence de bébé. En curatif, il est alors nécessaire de poursuivre le traitement  pendant 6 semaines minimum voire quelque mois si cela persiste. Il est recommandé d’effectuer des traitements préventifs une semaine par mois afin d’éviter l’apparition de mycoses, à raison d’une cuillère rase dans 500g de bain de sable.


   
Attention ! Le bain de sable est obligatoire afin d’enlever l’excès de sébum de son poil. Si cet aspect est négligé il se peut qu’il vous le fasse remarquer par un changement brusque de comportement (fur-chewing, stress, agressivité…)
 

Les chinchillas ne supportent absolument pas l’eau il ne faut donc pas leur donner de bain ni les mouiller car leur fourrure est inadaptée à ce liquide. Lorsque les poils entrent en contact avec l’eau ils s’en imbibent car la fourrure ne contient pas de graisses imperméabililisantes. De plus, la densité de la fourrure n’arrange rien à cela. L’animal va alors avoir d’énormes difficultés à sécher et par conséquent va mettre en danger sa santé (risque d’hypothermie).

 

 

 

 

 

 

 

  • Litière : copeaux de bois compressés dépoussiérés ou litière de chanvre, changée une fois par semaine

 

Le  

Le Le fond de la caisse doit être tapissé de litière absorbante. Il existe sur le marché différents produits mais qui ne sont pas tous adaptés et sont parfois dangereux pour le chinchilla :
   

 Copeaux de bois - 4 Kg  La litière de copeaux de bois compressé dépoussiérés est la litière la plus fréquente et a plus utilisée. Peu coûteuse et économe elle a un bon pouvoir absorbant et peut être utilisée pour les rongeurs


    
-   
La litière de chanvre est un produit naturel qui convient tout à fait pour le chinchilla mais il faut faire toutefois attention à l’ingestion. Elle doit être de bonne qualité.
-       La litière végétale est un produit propre et qui ne vole pas. Attention toutefois à l’ingestion.

 

 

  

Attention !

-
La paille est totalement inappropriée. Odorante, elle pose de nombreux problèmes au niveau du développement des bactéries et des moisissures car le chinchilla la souille puis l’ingère. Le foin en tant que litière est à proscrire pour les mêmes raisons.
 

- La litière pour chats est également à proscrire. Inconfortable, elle contient des produits inconnus favorisant de nombreux troubles respiratoires, c’est un réel danger.
 

- Les copeaux aromatisés contiennent un acide qui irrite le système respiratoire de l’animal, il ne faut donc pas les utiliser.
 
- Que se soit comme jouet ou comme litière, ne pas utiliser non plus de papier journal car l’encre contenue dedans est toxique. Il ne faut surtout pas que le chinchilla en ingère c’est un véritable danger.
 

- La litière de maïs concassé est totalement inadaptée et dangereuse pour le chinchilla car il va en ingérer ce qui va lui bloquer les intestin et ainsi lui provoquer de très graves troubles du transit qui peuvent conduire à la mort car va stopper le transit.

 

 

 

 
 

 

  • Eléments à ronger : indispensable pour l’usure des dents il faut utiliser en permanence des bâtons de noisetier,  de la cholla ou autre bois non toxique
     

    Indispensable pour l’usure des dents (permettant d’éviter ainsi l’apparition de problèmes graves de dentition), le chinchilla doit avoir à sa disposition des éléments à ronger. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous, pour le bien-être mais aussi pour le plaisir de votre animal :
     

    Ø  Pierre minérales à ronger : elle doit être dure et non aromatisée, préférez donc une pierre spéciale chinchilla
     

    Ø  Bâtons de noisetier : l’élément indispensable pour votre protégé qui se ravira de le grignoter 
     

    Ø  Cholla : squelette de cactus, ce bois très dur est idéal en intermittence avec le bâton de noisetier, c’est un moyen ludique très efficace pour l’usure des dents. Les chinchillas en raffolent.
     

    Ø  Pont de saule : bien qu’il serve d’habitat au premier abord, le pont en bois de saule permet au chinchilla de ronger tout en faisant parler ses talents cachés d’architecte.
     

 attention : ne pas utiliser de pierres type béton cellulaire qui sont totalement toxiques pour le chinchilla, ni de pierres minérales aromatisées ou éléments pour autres rongeurs.

                                            

 

 

 

 

 

 3. Accessoires de confort

 
 
-          Une maison pour s’abriter : indispensable pour le bien-être de l’animal.

 

 

Pont de saule

 



     
Le chinchilla est un rongeur qui a réellement besoin de calme. Il est donc indispensable de lui offrir une maison ou une cabane pour se cacher et s’y reposer. Maison en inox, maison en bois (non toxique), pont de saule, conviendront tout à fait pour votre petit protégé.
 
 

-         
Des branches et étagères: indispensable pour ronger, se reposer et sauter(bois non toxiques obligatoires. Cf. tableau ci-dessus rubrique cage).
 

Par définition, le chinchilla est un grimpeur et un sauteur qui aime bien faire de l'exercice, bondir et vous montrer toute son agilité. Pour cela, il lui faut donc un environnement adéquat. Faites preuve d’imagination, tout en restant raisonnable et cohérent, afin de lui aménager un espace de jeux et de détente approprié. La vision du chinchilla (notamment en journée) n’est pas parfaite, les éléments disposés à différentes hauteurs l’aideront donc à se repérer dans l’espace, ce qui le familiarise ainsi plus vite à son environnement.
 
 

-         Hamac : idéal pour se reposer
 

Elément très apprécié du chinchilla lors de ses moments de pause et de détente. Attention toutefois à bien accrocher le hamac et à vérifier que le chinchilla ne le mange pas.
 
 

-          Tuyaux : éléments de jeu très appréciés
 

Ils peuvent être utilisés mais il faut bien vérifier que le chinchilla ne grignote pas le plastique.

 

 

 

 

Attention ! Les jeux tels que : les roues, les boules de promenade, les balançoires, les flying soccer, les leviers ne sont pas conseillés pour le chinchilla car ils ne sont pas du tout adaptés à sa physionomie et sont par conséquent très dangereux car provoquent des déformations importantes au niveau du squelette (colonne vertébrale) et des problèmes cardiaques.