Gestation

Gestation

LES ETAPES DE LA GESTATION


 1.  Les chaleurs, l’accouplement

Comme cela a déjà été précisé, le cycle d’ovulation des femelles est d’environ 28 jours mais cela peut varier en fonction des animaux. En effet, il arrive que certaines femelles sautent un ou plusieurs cycles, pour des raisons très diverses, liées à leur état de fatigue, de santé, à leur environnement, etc. Les chaleurs se manifestent par l’ouverture du vagin qui se situe entre l’anus et le méat urinaire. Il arrive souvent qu’on remarque des sécrétions et des petites pertes blanchâtres, parfois importantes mais rien d’inquiétant, il ne faut pas s’alarmer. Ne vous inquiétez pas non plus des odeurs dégagées par les animaux, c’est un moyen hormonal de faire comprendre au compagnon le désir d’accouplement.
 

Le vagin reste ouvert assez longtemps (plusieurs jours) mais la période de fécondité ne dure, elle, que quelques heures. Le chinchilla est un animal discret et la saillie a lieu le plus souvent pendant la nuit. Elle ne dure pas longtemps mais l’acte se répète de très nombreuses fois. La saillie s’accompagne de petits cris (petits sons excités), les animaux se déplacent en bougeant la queue et se cherchent en adoptant des postures particulières et s’exercent à des jeux amoureux. 
 

Après cette phase de saillie il est possible de retrouver un témoin de saillie appelé stoppeur. C’est un petit bouchon (de sperme séché et sécrétions vaginales) qui est expulsé par le vagin de la femelle. Blanc, dur, de forme cylindrique de 2 à 3 cm de longueur, ce témoin est rarement retrouvé car mangé par l’animal.

 Ce témoin est le signe que l’accouplement a eu lieu ce qui ne signifie pas pour autant que la femelle a bien été fécondée. Le stoppeur permet toutefois de dater une future gestation. A partir du moment où on le retrouve, il suffit de compter 111 jours avant une éventuelle naissance.
 


2. La gestation

La gestation dure 111 jours et un moment de fatigue extrême pour les femelles. Il existe plusieurs façons pour déterminer si la femelle est gestante :

Le développement du (ou des) fœtus n’est que très faible au cours des deux premiers mois de gestation, mais cela s’accélère à partir du troisième. Aux environ de 4 semaines, ce fœtus a la taille d’un petit pois ; et environ celui d’un flageolet au bout de 6 semaines. Il a la taille d’une cerise vers 2 mois avec un poids d’environ 15g..

Au cours du troisième mois le poids du fœtus double pour atteindre environ entre 50 et 60g au moment de la naissance.

 

    En ce qui concerne l’alimentation, si elle bénéficie de granulés de qualité elle ne sera pas ou peu sujette aux carences. Il est interdit de donner du calcium pendant la grossesse car c’est le fœtus qui va l’assimiler et prendre du poids plus que la normal, ce qui rendra très difficile voire impossible dans certains cas la mise bas.

Cependant il est intéressant de donne de la croc’linette (mélange lin et soja) pour donner du tonus et favoriser la montée de lait. Certaines herbes séchées (ortie, fenouil, plantain, framboisier, baies d'églantiers, camomille) également sont bénéfiques car favorise la lactation et préparent à la mise bas. Enfin, si la femelle est correctement alimentée en temps ordinaire, il n’est pas conseillé de lui donner des suppléments durant la gestation : on risque surtout de la perturber dans une période où il est important qu’au contraire elle bénéficie d’un grand équilibre. Il est bon pour elle et ses petits d'aider en donnant des granulés de lait. Leur taille et dureté permet aux bébés de les grignotter très rapidement et à la maman d'aider à la production de lait...

La pesée : le poids est un bon indicateur de santé et dans ce cas permet de déterminer la gestation. Il faut peser la femelle chaque semaine. La prise de poids ne début généralement qu’à partir de la 7ème semaine. Il est possible que la femelle perde du poids en début de grossesse, il ne faut pas s’en inquiéter. La prise de poids est continue tout au long de la grossesse, mais là aussi, chez certaines bêtes cala varie avec des stagnations voire des pertes de poids. On estime que la prise est de 10 à 20g jusqu’aux environ du 42ème jour de gestation. La prise varie ensuite de 10 à 30g puis de 30 à 80 par semaine selon les femelles. En fin de gestation (2 dernières semaines) il est très fréquent de constater une perte de poids de plusieurs dizaines de grammes. Cependant on ne peut généraliser, toutes les femelles réagissent de manières différentes. Quoi qu’il en soit la prise régulière de poids est un indicateur fiable et déterminant.

Les mamelles : cet examen est très facile et significatif. En effet, en soufflant légèrement sur la fourrure au niveau des flancs on aperçoit les tétines de la femelle. Chez les primipares (première gestation), la transformation est plus flagrante. On constate que les mamelles s’allongent de plusieurs millimètres (à la base elles sont de la taille d’une tête d’épingle) et un changement de couleur (qui passe du blanc au rose). Chez les femelles qui ont déjà eu des petits, le changement de couleur est le seul indice, mais il est largement suffisant. En fin de gestation on peu même apercevoir une petite boule à la base de la mamelle qui est formée par le lait.
 

La palpation : cette méthode est très délicate et dangereuse ne doit absolument pas être réalisée par des personnes non initiées car cala pourrait provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée. La palpation est possible dès la  8ème semaine de gestation environ. Les éleveurs expérimentés réussissent cependant à sentir tôt les fœtus et à les dénombrer. On eut sentir les petits bouger environ à partir du 90ème jour de gestation. On sent alors l’abdomen se tendre petit à petit et on peut distinguer une petite grosseur correspondant au fœtus. En fn de gestation il est fréquent et facile de sentir des coups de pattes des petits !

Le changement de comportement : il est flagrant si on connait par cœur son animal. La femelle va beaucoup plus s’alimenter, elle va devenir plus calme, plus douce, plus câline. Son poil en revanche ne va pas être au meilleur de sa forme dû à l’état de fatigue. D’autre part, la femelle au fur et à mesure de la grossesse va se coucher sur le flanc et on remarque facilement qu’elle est très fatiguée. Cela se voit à ses yeux et à sa posture. D’instinct, elle va également protéger son ventre, si vous la prenez maladroitement ou la serrer un peu fort, un petit coup de dent vous le fera comprendre. Il est très important de réduire le nombre de manipulation de la femelle gestante pour ne pas risquer un problème pour elle ou les fœtus.

 
 

3. La mise bas

Lorsque l’on sait qu’une femelle est gestante il faut penser à séparer le mâle déjà avant la naissance environ 10 à 15 jours si on peut dater précisément la gestation. Si non, sachant qu’on commence à sentir les bébés bouger à partir de 90 jours environ, ça permet de ne pas prendre de risque et peut donner un indicateur pour séparer le mâle.

il ne faut pas remettre le mâle tout de suite car le femelle a des chaleurs juste après sa mise bas (12 heures après et peut être fertile pendant 72 heures environ). Une autre grossesse pourrait s’avérer dangereuse voire fatale.

D’autre part, pour préserver la bonne santé de la femelle, il faut laisser le mâle séparé pendant plusieurs mois (le temps du sevrage des bébés et quelques semaines de plus), le temps que la femelle se remette de la fin de l’allaitement. Il est totalement inconcevable de laisser le mâle en permanence et de ne pas le séparer.

Le mâle peut donc être de 10 à 15 jours minimum avant la naissance jusqu’à plusieurs semaines ou mois après la mise bas si ça le nécessite. Si la grossesse se passe difficilement il faut songer à faire castrer le mâle ou à ne pas reformer le couple pour préserver la femelle.      

Les chinchillas ne sont pas nidifuges, c'est-à-dire qu’ils n’ont pas besoin de nids, ni de préparer l’arrivée des petits. Si la femelle perd du poids, si elle reste prostrée en bas dans le fond de la cage, on peut sous entendre que la mise bas est proche. Généralement, elle a lieu au petit matin. Il est indispensable de retirer le bain de terre et ce, pendant les 10 jours qui suivent la mise bas afin d’éviter tout risque d’infection.

Il est également important de préserver une hygiène de caisse irréprochable afin d’éviter tout risque de développement de bactéries. La température ambiante ne doit pas descendre en dessous de 15 ou 16 °C. Les petits naissent trempés (dû au liquide amniotique), il faut donc éviter une hypothermie qui pourrait leur être fatale.
   

La perte des eaux précède la mise bas et il est très facile d’apercevoir les contractions.

 

contraction chez une femelle  pour l'expulsion du 2ème bébé

  On peut soupçonner une mise bas difficile si le travail commence dans l’après-midi. L’expulsion est normalement rapide et n’est que de quelques minutes entre chaque petit. En revanche si au bout de 2 ou 3 heures de contractions intenses, l’expulsion n’a pas encore eu lieu c’est qu’il y a un problème. Dans ce cas il faut pratiquer une césarienne en urgence. C’est pour cette raison qu’il faut être présent lors de la mise bas. Certes c’est un moment très émouvant mais votre présence vous permet de réagir au plus vite si un souci se présente. La femelle va tirer le bébé et rompre le cordon ombilical. Si un bébé se présente par le siège, on peut essayer d’aider la femelle (si on s’y connait soi son vétérinaire) en appuyant très légèrement au niveau de son bas ventre pour l’aider, à condition qu’elle accepte de se laisser faire. Si non allez chez votre véto en urgence. Il en est de même si les contractions continuent plus d’une heure après l’expulsion d’un premier et que rien ne vient, un autre peut être coincé

La mise bas est terminée lorsque l’on constate que la femelle a expulsé le placenta et les contractions sont terminées. Elle finit par le manger ce qui est tout à fait naturel.  Il faut s’assurer qu’il soit bien expulsé et qu’il ne reste pas de bébé mort in utéro en la palpant tout doucement, le ventre doit alors avoir retrouvé sa souplesse. Dans le cas contraire pas de temps à perdre, il faut consulter un véto en urgence. On compte généralement 3 à 4 heures maximum pour une mise bas (de la perte des eaux à l’ingestion du placenta).
 

Il est nécessaire de s’assurer également qu’elle laisse son petit téter et qu’elle lui tienne bien chaud. S’assurer qu’il n’y a rien de dangereux pour son petit en ce qui concerne l’aménagement de caisse. En effet la mise bas doit se faire dans une caisse spécialement conçue pour la naissance. Vous ne pouvez pas laisser votre femelle et ses petits dans une volière. Il faut absolument une petite caisse, pas trop haute, sans étagère ni  éléments sur lesquels la femelle pourrait s’isoler et ne pas laisser téter ses bébés. Le maillage du grillage ou l’espace entre les barreaux doivent être très petit car un bébé peut se faufiler n’importe où, rester coincé, tomber et mourir parce qu’il sera resté pendu ou sera tombé (ou encore attaqué par un autre animal de la maison). Ce critère est très important et conditionne la vie de la femelle et ses petits, il ne doit pas être pris à la légère.

      
Puis, après les avoir laissé se remettre de leurs émotions, il faut peser et sexer les bébés et s’assurer que tout le monde va bien et tète bien..

Il est normal que cela saigne un petit peu et que la vulve soit un peut tachée de sang le 1er et 2ème jour. Au delà, en revanche ce n'est pa normal.Tout écoulement sanguin ou écoulement de couleur suspecte et odorante est signe d’infection ou de placenta non expulsé en totalité. Il est important de bien vérifier ces points (palpation dans un premier temps puis vérification de la vulve sur la première semaine (pas d’écoulement et entrée du vagin bien fermée) afin d’éviter des conséquences dramatiques (la femelle cherche alors à tuer ses petits pour ne plus les laisser téter et se préserver…si ce n’est pas déceler à temps ça peut lui être fatal pour elle et pour ses petits également

Attention en cas de mort nés, la femelle risque aussi de vouloir les faire disparaître de la même façon qu’elle mange le placenta. Cela est très mauvais pour elle car pourrait bloquer irrémédiablement son transit. Dans ce cas, il est plus prudent de les lui retirer. Son ingestion pourrait avoir de très graves conséquences pour la femelle.

bébé mort né... né avant terme