Est-il fait pour vous ?

Est-il fait pour vous ?

LE CHINCHILLA EST-IL UN ANIMAL FAIT POUR VOUS ?
 

Toutes les questions à se poser avant de se lancer...

 

Petit rongeur doux, gracieux, très vif et surtout, malicieux, c’est un animal de compagnie qui a de nombreuses qualités et qui séduit de plus en plus de personnes.

Toutefois attention, cette adorable boule de poils n’est pas un jouet et encire bien moins une peluche, c’est un animal qui a des besoins spécifiques à son espèce. Avant d’acquérir un chinchilla il faut donc bien réfléchir et être sûr que ce petit rongeur est fait pour vous et que vous pourrez lui apportez tout ce dont il a besoin…un chinchilla peut vivre jusqu’à 20 ans il est donc important que se soit un achat raisonné.
 

Avant toute chose, il convient donc de se poser diverses questions.
 
 
 

1. Suis-je prêt à m’engager sur un grand nombre d’années ? 

  Et oui, au début un chinchilla c’est tout beau et tout mignon mais il ne faut pas oublier que vous vous engager sur une longue période : entre 10 et 20 ans. L’espérance de vie est similaire à celle des chats ou des chiens,  il convient donc de réfléchir très sérieusement à cette question et de ne pas prendre une décision sur un coup de tête. Aujourd’hui, le nombre d’associations de sauvetage du chinchilla grandit et les bénévoles peuvent difficilement faire face au grand nombre d’animaux abandonnés ou maltraités. Avant de se lancer, il faut que ce soit une réelle volonté et qu’elle soit mûrement réfléchie, car trop peu de gens se rendent compte des nombreux besoins et contraintes que demandent le chinchilla.


    

2. Est-ce un animal pour un adulte ou pour un enfant ?

 
C’est un animal fortement déconseillé aux enfants et adolescents de part leur manque de délicatesse et de connaissance de l’animal et leur maladresse lors des manipulations. D’une part part rapport à son caratère solitaire et par le fait qu’il n’aime pas les câlins et être manipulé (à rappeler qu’une mauvaise manipulation peut poser de graves soucis si arrachage de la queue par exemple). Les enfants ont également tendance à souvent donner n’importe quoi à manger aux animaux ce qui peut être fatal pour un chinchilla. De plus, le chinchilla est un animal qui a besoin de calme, le bruit des cris des enfants peut le stresser et conduire à des troubles comportementaux parfois graves. 
 

Il faut également songer au fait qu’un jeune part faire ses études, fiat sa vie d’adulte et parfois rencontre une personne qui ne peut pas ou ne veut pas avoir d’animaux. Si c’est pour abandonner un animal, mieux vaut ne pas en prendre trop tôt et attendre le moment opprtun. 

 

3. Ai-je le budget nécessaire ? 

 Outre l’achat de l’animal en lui-même, l’achat d’un chinchilla représente un côut non négligeable en ce qui concerne les frais d’installation et les frais d’entretien, qui ne peut etre supporté par de trop jeunes personnes. Il faut également pensé aux frais de vétérinaire éventuels.  Il est indispensable lorsqu’on s’engage dans l’adoption d’un animal de lui donner le meilleur.
 
Et comme tout, les besoins du chinchilla nécessitent des produits particuliers, spcialisés et de qualité. Il convient donc de réfléchir attentivement  ce point crutial avant de se retrouver devant le fait accompli et de ne pouvoir gérer les dépenses inhérentes au bien être et à la vie de l’animal.
 

 

    4. Ai-je le temps pour le sortir quotidiennement ?

 
Le chinchilla est un animal qui a besoin de bouger et de sortir afin de se défouler les pattes mais surtout pour le bon fonctionnement de son transit. Il a besoin de sortir minimum entre 30 minutes et 1 heure par jour, et au grand minimum tous les deux jours. Une fois qu’il y a pris goût il ne demande que ça, et si vous ne lui proposez pas sa sortir quotidienne, il s’acharnera sur sa cage jusqu’à ce qu’il vous ait fait entendre raison (il peut très bien faire ça toute la nuit sans interruption)

 

5. Ai-je la place et l’environnement adéquat pour le sortir quotidiennement ?


Il est déconseillé d’avoir un chinchilla dans un studio trop petit car la proximité ne conviendra ni à lui (bruit = stress) ni à vous (bruit la nuit en permanence = nuit blanche). La sortie est un moment privilégiée pour votre compagnon mais en aucun cas il ne faut le laisser sans surveillance. A la moindre opportunité, le chinchilla fait des bêtises car il est très curieux et veut tout explorer. De plus, il va vouloir grignoter tout ce qui se trouve sur son passage, le chinchilla reste un rongeur. Il faudra donc vous faire à l’idée et accepter qu’il grignotera forcément, mobilier murs, papiers peints…

   
Sa pièce de sortie doit donc obligatoirement être sécurisée :

-          une pièce fermée (portes et fenêtres)
-         
pas de plante, ni de fleurs à proximité qu’il pourrait manger
-         
pas de déchets qu’il pourrait ingérer ni de cendriers non vidés
-         
surveillez et protégez les fils électriques et le mobilier que l’animal pourrait ronger
-         
pas d’éléments toxiques à disposition qui peuvent entraîner étouffements ou graves problèmes digestifs (plastique, textiles, cartons par exemple)
 -        
pas de vase ou de seau d’eau qu’il pourrait se reverser sur lui
 -        
pas d’éléments coupant ou tranchant à proximité qui pourraient le blesser
 -        
pas d’éléments instables qui pourraient tomber sur lui ou lui faire peur
 -        
fermez les portes des placards afin d’éviter tout risque de blessure
-
          pas d’accès aux pièces dangereuses (WC, salle de bains, cave, cuisine…)

 

6. Aura-t-il son espace à lui ou sera-t-il dans ma chambre ?

  
Etant donné son rythme de vie, s´il doit dormir dans la même chambre que vous, il fera du bruit toute la nuit et il dérangera votre sommeil. Il ronge et saute sans cesse, c’est pourquoi il est préférable qu’il ait son espace approprié.

 

7. Ai-je déjà des animaux ?

   Si oui, sachez qu’il faut faire très attention. Le chinchilla aime le calme et est très vite pris de panique par la présence d’autres animaux (sachez que trop de stress conduit à des troubles comportementaux plus ou moins graves voire déclencher une crise cardiaque). En aucun cas il ne peut vivre dans la même caisse que d’autres rongeurs car ils n'ont pas le même rythme de vie et pas le même régime alimentaire.
 

Il faut être sûr de pouvoir lui faire disposer d’un endroit approprié et sécurisé car les blessures affligées au chinchilla peuvent être parfois mortelles.
 


   

8. Suis-je un couche tôt et ai-je le sommeil léger ?

   Il faut rappeler que le chinchilla est un rongeur au rythme biologique crépusculaire. Il s’éveille ainsi en début de soirée et est actif jusqu’au petit matin. Si vous vous chez tôt et êtes sensibles aux bruits la nuit, le chinchilla n’est pas fait pour vous.

   
  
        9. Ai-je besoin d’un compagnon à câliner tout le temps ?

 
Si la réponse est oui,  il vaut mieux opter pour un chat ou un chien. En effet, le chinchilla bien que très gentil et affectueux n’aime pas forcément être attrapé et il n’aime pas les câlins. C’est lui qui décide et il vient à vous uniquement quand il en a envie. Il a un caractère bien affirmé.

 

10. Y a-t-il des allergies dans la famille ?

 
Si oui il faut faire très attention, car les poils du chinchilla sont très fins et volent partout et peuvent être allergènes pour certaines personnes.

 

11. Suis-je maniaque ou vais-je accepté les saletés ?    

 Sachez qu’un chinchilla bouge beaucoup et ses poils volent un peu partout. Etant donné qu’il vit la nuit et s’agite, les saletés devant la caisse sont nombreuses au petit matin. De plus, lors des sorties votre petit protégé va faire ses excréments au fur et à mesure de ses cabrioles. Un chinchilla n’est pas un chien, il ne peut se retenir car son transit a la particularité de fonctionner en continu. Si cet aspect ne vous gène pas, aucun soucis, en revanche si vous souhaitez un intérieur aseptisé et irréprochable, mieux vaut éviter d’adopter cet animal.  


Contrairement aux autres rongeurs, un chinchilla bien entretenu ne dégage pas d’odeur désagréable. Bien entendu cela reste un animal, l’odeur de la litière est donc présent à minima. Si vous êtes très sensibles à ce sujet il est préférable d’éviter de prendre un chinchilla. En effet, il est tout à fait inconcevable d’utiliser des produits senteurs, des désodorisants ou déodorants dans la caisse de votre compagnon(ou à proximité). Ces produits chimiques, comme pour nous, sont néfastes pour son petit organisme et peuvent causer de très graves troubles respiratoires ou problèmes de peau.

 

12. Suis-je souvent en déplacement ?

 
Bien que calme et solitaire, un chinchilla a réellement besoin de votre présence. Le chinchilla n’aime pas les voyages (quel que soit le moyen de transport) et dans l’absolu ce n’est pas forcément bon pour eux. En effet, peuvent survenir problèmes en tout genre dû à un courant d’air ou à un coup de chaleur, stress, déshydratation, perte de poids, problèmes comportementaux suite au changement d’environnement, etc…
   

 Sachez qu’un chinchilla met du tems à se sentir en confiance et par conséquent n’aime pas les chamboulements et changements de lieu, de climat et d’environnement.
 

Si vous êtes amené à quitter votre domicile fréquemment, il faut donc que vous puissiez compter sur quelqu’un de confiance qui s’occupera au mieux de votre petit protégé (amis, famille, voisin, colocataire…). On ne peut laisser un chinchilla seul. 
 

   
       13. Suis-je souvent en vacances loin de chez moi ?

 
Comme cité précédemment il vous faut à disposition une personne sérieuse sur qui compter lors de vos voyages. Sachez qu’un chinchilla est très sensible aux changements et certains peuvent parfois faire une petite crise de mécontentement et refuser de s’alimenter. Ce n’est bien sûr pas une généralité mais ce phénomène peut arriver, tout dépend du caractère de l’animal et de la force du lien qui vous unit. 

        


   

D’autre part votre chinchilla a besoin d’une bonne hygiène, d’un changement de caisse hebdomadaire et des ses sorties quotidiennes, ce qui suppose un certain nombre de tâches, (parfois paraître fastidieuses pour la personne qui vient s’en occuper). En effet, il faut que la personne connaisse l’animal (et le chinchilla ! pour le manipuler, le rentrer dans sa caisse après sa sortie et qu’elle n’en ait pas peur) et puisse lui apporter sa nourriture, lui nettoyer sa cage et être attentive afin de déceler tout problème ou maladie en votre absence. En aucun cas un chinchilla peut rester seul plusieurs jours.